18 mars 2015,
 0
Acouphènes-1

Fig.1 Les acouphènes sont dérangeants.

L’acouphène (du grec: akouein «entendre» et phônê «voix»), aussi appelé ¨tinnitus¨, c’est une sensation auditive non liée à un son généré par une vibration d’origine extérieure à l’organisme et inaudible par l’entourage (Figure 1).  Le son perçu peut ressembler à un ronronnement de moteur, bruits de la nuit, tintement, chant de cigale, sifflement, chuintement,  ¨sillement¨… le bruit peut survenir de façon  épisodique, être permanent ou vraiment ponctuel, il peut même changer au fil du temps et être ressenti au fond de la tête.

Désigné par le terme « acouphène »*Définition inspirée de Wikipédia, ce bruit peut toucher une seule oreille ou les deux et avoir divers caractéristiques ainsi que d’autres signes qui y sont associés selon son origine. Ainsi, un patient peut déclarer entendre systématiquement un chant de cigale ininterrompu ainsi qu’un bruit de fond en étant allongé et pendant son sommeil jusqu’à son lever tandis qu’un autre n’entendra des bruits similaires que quand il est très fatigué ou à la suite d’un violent mal de tête.

Deux types d’acouphènes: les objectifs proviennent de l’intérieur du corps, les subjectifs n’ont aucune source physique. Ils prennent la forme de bourdonnements, de sifflements, de ¨sillements¨ ou de grésillements.

Acouphènes-7

Fig.2 Incidence élevée dans la population.

Sur le plan épidémiologique, plus de 10% de la population adulte en est atteinte, il n’y a pas de prévalence de sexe et l’incidence augmente avec l’âge (Figure 2).  Les acouphènes peuvent être présents chez les enfants.

Acouphènes : de nombreuses causes

Il n’est pas rare que les acouphènes ne soient pas en lien à une maladie ou à un problème de santé. Ceci étant, plusieurs raisons peuvent être évoquées quant à l’apparition de ce problème qui peut devenir source de gêne pour la personne qui en souffre.  L’atteinte de cellules sensitives dans l’oreille interne, suite à des traumatismes crâniens ou acoustiques (pétard, feu d’artifice, ambiance trop bruyante lors d’un concert ou dans une boîte de nuit, etc.), en constitue la cause la plus fréquente. Il est à noter que la lésion des cellules sensitives peut aussi faire suite au vieillissement de l’oreille qui entraîne une baisse normale de l’audition. Des acouphènes peuvent également résulter de dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire.

 

De plus, tout problème ou maladie concernant le système auditif peut entrainer des acouphènes. Cela peut notamment être le cas si un bouchon de cérumen ou un corps étranger.se trouve dans le conduit auditif externe, si l’oreille moyenne est infectée (otite moyenne) et s’il y a atteinte du nerf auditif ou de l’oreille interne.

D’autres maladies comme l’otospongiose (maladie des tissus osseux) et la maladie de Ménière (crises récurrentes de vertige) peuvent également être à l’origine d’acouphènes de même que d’autres problèmes comme une insuffisance circulatoire au niveau de certaines artères du cou ou une hypertension artérielle. Par ailleurs, la survenue d’acouphènes peut faire suite à la prise de médicaments toxiques pour l’oreille.  À titre d’exemples : certains antibiotiques, l’aspirine, les diurétiques, la quinine, les anti-inflammatoires, la chimiothérapie et le syndrome de sevrage aux benzodiazépines.

Mécanisme

Acouphènes-2

Fig.3 Mécanismes des acouphènes.

Les acouphènes sont des stimuli auditifs évalués par les centres auditifs puis interprétés par les centres supérieurs du système nerveux, ceci explique que des patients avec des acouphènes similaires perçoivent de façon tout à fait différente.  Bien que l’on ne sache pas la cause des acouphènes, la recherche suggère qu’il s’agit d’une tentative du cerveau de compenser une perte d’audition en augmentant son activité, ce qui résulte en des douleurs fantômes ou de désafférentation (Figure 3).

Hyperacousie, 40% des patients au prise avec des acouphènes présentent soit de l’hypoacousie (surdité), ou de l’hyperacousie (audition exagérée).

Une personne souffrant d’hyperacousie réagit anormalement à un bruit perçu comme normal par les autres personnes, en relation avec une hypersensibilité.  Ainsi, en entendant un bébé pleurer, elle peut percevoir le bruit que fait celui-ci comme le hurlement retentissant et strident d’une sirène, les sons sont perçus nettement plus forts qu’ils ne le sont en réalité.

Dans certains cas, des douleurs auditives accompagnent l’hypersensibilité et l’audition n’est plus perçue comme une activité normale mais plutôt une souffrance, en effet, un son fort, sec et aigu devient insupportable et douloureux. D’ailleurs, l’hypersensibilité et la douleur peuvent survenir à certaines fréquences ou s’étendent à tous les types de bruit et de fréquence.

Très handicapante, l’hyperacousie est due, dans la majorité des cas, à un traumatisme acoustique ponctuel ou répétitif. Elle se manifeste par une hypersensibilité et éventuellement une douleur au niveau des oreilles immédiatement après que le son ait été perçu par la personne. Si le stimulus se prolonge, la douleur peut irradier vers le cou et la gorge et peut mettre plusieurs heures avant de disparaître.

Les acouphènes ne sont généralement pas graves, il est tout de même important de consulter dans le cas où ils sont associés à d’autres signes comme des maux de tête avec vertige, une épistaxis (saignement de nez) ou encore l’apparition de petits éclairs devant les yeux. De même, si l’individu note une baisse d’audition ou s’il ne peut plus rien entendre, il convient de consulter.

Acouphènes-3

Fig.4 Dysfonctions des signaux du système nerveux.

Lorsque l’évaluation médicale s’avère négative, il est avantageux de consulter en chiropratique car des dysfonctions cervicales supérieures peuvent être une composante importante dans l’interprétation  erronée des centres nerveux (Figure 4).  Au fil des années, j’ai vu plusieurs cas d’acouphènes réagir positivement aux soins chiropratiques alors  que d’autres pas,  à tout évènement, ca vaut la peine d’essayer.

 

Images Google

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Le Dr. Louis-Philippe Morin, Chiro à Québec avec 38 ans d’expériences, offre des soins chiropratiques la clinique chiropratique de Sillery, Ste-foy - Québec. Pour des questions ou un Rendez-vous, vous pouvez le contacter au 418-800-7955.
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Derniers articles de Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *