1 avril 2015,
 0

À quelles causes peut-on attribuer les douleurs ressenties dans la cheville et le pied?

Les douleurs au niveau de la cheville et du pied peuvent avoir plusieurs origines, celles-ci pouvant être de type traumatique (fracture, luxation, entorse…), inflammatoire, infectieux ou même neurologique. Également, elles peuvent être dues à des microtraumatismes ou encore à des troubles au niveau de la statique du pied comme une difformité dite du pied plat ou un hallux valgus.

Une entorse

Entorse-pied-2

Fig.1 Entorses inversion-éversion.

Consistant à une déchirure partielle ou totale d’un ligament, selon son importance, l’entorse est généralement bénigne mais peut-être associée à une fracture.  Néanmoins, elle peut provoquer des lésions considérables au niveau des ligaments.

En cas d’entorse, l’articulation peut faire l’objet d’une déchirure simple. Il s’agit alors là d’une entorse bénigne. Mais dans le cas où il y a eu rupture au niveau du ligament, on est confronté à un cas d’entorse sévère avec nécessité de réparation chirurgicale.

L’intensité de la douleur est très variable et il peut même arriver que le sujet ne la ressente pas. Cependant, cette intensité ne témoigne pas forcément de la gravité de l’entorse. Outre la douleur, la personne peut percevoir une sorte de craquement, indiquant qu’il y a eu rupture, et la mise en charge peut s’avérer difficile, voire impossible.

Au moment où la partie touchée refroidit, le sujet est susceptible de ressentir la douleur à nouveau. C’est à ce moment également que peut apparaitre un œdème. Il est à noter qu’une ecchymose ne survient que rarement.  L’application de glace est suggérée dans le 1er 24 à 48 heures.

Tendinite achilléenne

Il s’agit de l’inflammation du tendon d’Achille, celui qui est situé derrière la cheville. La tendinite achilléenne témoigne d’une utilisation à outrance du tendon d’Achille, c’est également  une blessure de surmenage.

Tendinite achilléenne-rupture

Fig,2 Tendinite achilléenne.

À cet effet, les facteurs qui contribuent à la tendinite achilléenne peuvent comprendre une pratique sportive qui n’inclut pas d’échauffement et/ou d’étirements ou dont ceux-ci sont inadéquats, une modification des habitudes sportives comme la fréquence ou l’intensité de l’activité sportive alors que la préparation physique n’a pas évolué, ni l’alimentation et l’hydratation.

Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent expliquer la survenue d’une tendinite achilléenne comme le port de chaussures trop plates ou de chaussures trop usées, que cela entre ou non dans le cadre de la pratique d’une activité sportive.

Les symptômes d’une tendinite achilléenne

Une personne souffrant de tendinite achilléenne a mal derrière la cheville soit dans la zone en-dessus du talon. La douleur est surtout présente le matin quand elle se lève du lit mais également quand elle va commencer sa pratique sportive.

Outre la douleur, on note généralement une sensibilité du tendon au toucher. Par ailleurs, il convient de souligner qu’en dehors des situations de mise en charge, quand le pied est au repos, la douleur tend à s’atténuer.

La difformité dite du pied plat

Si avoir les pieds plats n’est pas forcément signe de douleur, il y a des situations où les personnes peuvent effectivement ressentir de la douleur à cause de cette situation. On parle de pied plat quand le pied du sujet est quasiment démuni de voûte plantaire longitudinale ou quand celle-ci est trop affaissée.

Pied_plat_large

*Fig.3 Empreintes de trois degrés de pieds plats.

Dans le cas où la difformité est source de douleurs, celles-ci surviennent surtout le long de la voûte ou encore derrière l’os intérieur appartenant à l’articulation de la cheville. Il est à noter que le sujet peut les ressentir alors qu’il marche ou encore en se tenant debout sur ses pieds.

Outre la douleur, d’autres symptômes peuvent faire penser à une difformité dite du pied plat comme marcher en maintenant les pieds vers l’extérieur ou boiter, ces situations pouvant être compensatrices de la douleur, mais aussi une déviation du talon vers l’extérieur.

À noter que le rôle des pieds est tellement important dans notre locomotion que des troubles à ce niveau commandent une consultation chez un podiatre soit un docteur du pied, alors que le chiropraticien corrigera les déséquilibres du bassin.

Images Google

*Cliquez sur la figure pour agrandir l’image.

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Le Dr. Louis-Philippe Morin, Chiro à Québec avec 38 ans d’expériences, offre des soins chiropratiques la clinique chiropratique de Sillery, Ste-foy - Québec. Pour des questions ou un Rendez-vous, vous pouvez le contacter au 418-800-7955.
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Derniers articles de Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *