27 mars 2015,
 0

En dehors d’un contexte traumatique, plusieurs raisons peuvent expliquer une douleur survenant au niveau du genou.  Il faut prendre en considération l’âge ainsi que les antécédents médicaux et sportifs. Il faut déterminer si la douleur survient à l’effort et sa localisation précise.

L’arthrose du genou ou gonarthrose

Comme l’articulation du genou est une articulation sur laquelle repose le poids du corps, la gonarthrose ou l’arthrose du genou est très invalidante. Elle se caractérise par trois types de lésion anatomique dont :

  • La détérioration du cartilage articulaire, (les ménisques) ceux-ci se fissurent ou présentent des ulcérations;
  • La détérioration des plateaux osseux dont certaines parties sont décalcifiées tandis que d’autres sont densifiées;
  • La formation d’ostéophytes sur les bords de l’articulation (Figure 1).
    Genoux-arthrose

    Fig.1 Les quatre phases de la gonarthrose..

     

Arthrose primitive ou arthrose secondaire

Touchant généralement les deux genoux, la gonarthrose est soit primitive, soit secondaire. Dans le premier cas, on ne peut précisément attribuer l’arthrose à une cause spécifique. Toutefois, on connaît des facteurs qui favorisent son apparition dont l’âge (+50 ans), le sexe (le fait d’être une femme), l’obésité ou une importante surcharge pondérale. D’autres facteurs peuvent également être soulignés comme des anomalies au niveau des axes entre le fémur, le tibia et le pied.

L’arthrose secondaire a plusieurs origines pour expliquer l’apparition de la dégénérescence du genou comme une cause traumatique (fracture ou contusion du cartilage articulaire, lésion ou fissure méniscale, méniscectomie…) ou encore morphologique (dysplasie, instabilité chronique du genou…)

Les parties touchées par la gonarthrose

Souvent, la gonarthrose touche l’articulation, entre le fémur et le tibia, on parle alors d’arthrose fémoro-tibiale. Il peut s’agir d’arthrose fémoro-tibiale interne ou externe, l’externe est moins dérangeante et est plus longuement supportée que l’interne.

En outre, la gonarthrose peut aussi atteindre l’articulation située entre la rotule et le fémur. On parle, dans ce cas, d’arthrose fémoro-patellaire, ce type d’arthrose peut même entraîner le recours à une prothèse du genou.

Une douleur mécanique

La douleur due à l’arthrose est décrite comme mécanique  lorsqu’elle est suscitée et exacerbée par le mouvement tandis que la mise au repos de l’articulation permet de l’arrêter ou du moins de l’amoindrir. Dès que l’articulation est à nouveau soumise à l’effort, comme en montant un escalier, l’individu recommence à ressentir la douleur.

Également, la douleur provoquée par la présence de l’arthrose est à son plus bas niveau le matin puis augmente au cours de la journée et atteint son sommet le soir. De ce fait, le sujet souffrant d’arthrose du genou a généralement des problèmes d’endormissement et peut même être réveillé par la douleur durant la nuit.

D’autres rhumatismes du genou

Outre la gonarthrose, d’autres maladies peuvent créer des problèmes de genoux : des douleurs rhumatismales touchent le genou comme la polyarthrite rhumatoïde ou l’arthrite infectieuse. Outre les douleurs déclenchées par l’activité de celle-ci, l’articulation en question présente souvent des raideurs. Par ailleurs, des douleurs au niveau de d’autres articulations peuvent accompagner celles qui affectent le genou comme un rhumatisme inflammatoire poly articulaire.

Également, à part la douleur, le patient peut entendre ou sentir une sorte de craquement ou de dérobement au niveau de l’articulation. Pour les autres maladies causales, à part l’arthrose du genou, on note d’autres symptômes comme la fièvre ou un léger œdème avec rougeur.

La tendinite rotulienne

En cas de tendinite rotulienne, il y a inflammation du tendon rotulien, ce problème touche notamment le tendon à son insertion, à la partie inférieure de la rotule.

De manière générale, l’apparition de la tendinite rotulienne peut être liée à des facteurs différents : dont l’âge du patient,  l’activité qu’il pratique, son mode de vie ainsi que des problèmes d’alignement.

Tendinite rotulienne

*Fig.2 La tendinite rotulienne et ses mécanismes.

Les sportifs dont la pratique implique de sauter sur une surface relativement dure (basket-ball, futsal, volley-ball, saut en hauteur …) et les cyclistes  sont particulièrement à risque en ce qui concerne la tendinite rotulienne (Figure 2).

Toutefois, il convient de noter que même si un individu ne pratique pas d’activité physique en particulier, il peut souffrir de ce problème à cause de son mode de vie car ce dernier peut par exemple impliquer le fait de monter quotidiennement des marches d’escalier ou de s’accroupir intensément et longuement tels les poseurs de tapis et de tuiles.

Par ailleurs, la douleur peut apparaître à la suite d’un important exercice musculaire qui a été précédé d’un échauffement incorrect. Négligeable tant que le corps est encore chaud, la douleur aura tendance à s’intensifier une fois que l’individu a mis un terme à l’effort qu’il a réalisé.

En outre, dans le cas des personnes âgées, le fait de réaliser des mouvements répétés peut aussi favoriser la survenue d’une tendinite rotulienne, une fois les efforts arrêtés. Également, les personnes avec des problèmes d’alignement au niveau des hanches, des jambes, des genoux ou encore des pieds sont également à risque.

À ce chapitre, les soins chiropratiques sont nécessaires afin de corriger le désalignement du bassin qui très souvent est à la source du débalancement des membres inférieurs.

Images Google

*Cliquez sur la figure pour agrandir l’image.

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Le Dr. Louis-Philippe Morin, Chiro à Québec avec 38 ans d’expériences, offre des soins chiropratiques la clinique chiropratique de Sillery, Ste-foy - Québec. Pour des questions ou un Rendez-vous, vous pouvez le contacter au 418-800-7955.
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Derniers articles de Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *