16 mars 2015,
 0

P.S. Afin de faciliter la compréhension des infections de oreilles, cet article revoit les structures anatomiques, les mécanismes pathologiques suggérés et les différentes façons de les classer dans la littérature actuelle. De plus, lorsqu’une recherche est effectuée sur les sujets :douleur et/ ou infection aux oreilles, le terme otite est toujours utilisé, c’est dans ce sens qu’il est employé.

 

Dans les classes primaires, les enfants apprennent généralement ce que sont les cinq organes des sens dont notamment les oreilles qui constituent l’organe de l’ouïe. Mais, si nos oreilles nous permettent de percevoir les sons et les bruits, elles sont aussi importantes pour l’équilibre, laquelle est un état de stabilité en position debout lorsque la force de la pesanteur, nous attirant vers le sol, et les contractions musculaires, nous maintenant en position verticale, se neutralisent. Pour mieux comprendre le rôle que jouent les oreilles dans l’équilibre, il est essentiel de comprendre l’anatomie de l’oreille humaine.

Anatomie de l’oreille humaine

untitled

*Fig.1 Les trois parties de l’oreille humaine.

Nos oreilles sont constituées de trois principales parties: l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. L’oreille externe comprend le pavillon auriculaire et le conduit auditif externe (C.A.E.). L’oreille moyenne se compose du tympan, de trois osselets nommés marteau, enclume et étrier ainsi que d’un canal appelé trompe d’Eustache et de l’os mastoïde (Figure 1).

Quant à l’oreille interne, elle est constituée de la cochlée ou labyrinthe antérieur et du vestibule ou labyrinthe postérieur. De la forme d’un escargot, la cochlée est un organe creux rempli d’un liquide du nom d’endolymphe elle est responsable de l’audition les vibrations des osselets sont transmises à des cellules situées dans la fenêtre ronde. Le labyrinthe postérieur, quant à lui, s’occupe du contrôle de l’équilibre. À cet effet, il comporte les trois canaux semi-circulaires, qui se trouvent au sein du vestibule proprement dit, une zone dilatée.  Il revient à ceux-ci de détecter les mouvements de la tête dans les trois plans de l’espace, le canal antérieur détectant les mouvements vers l’avant et l’arrière, le postérieur ceux vers le haut et le bas tandis que le latéral détecte ceux vers la gauche et la droite. Ainsi, le système vestibulaire contenu dans l’oreille interne a notamment pour rôles de nous informer sur la position de notre tête dans l’espace et sur les accélérations angulaires et linéaires dont nous faisons l’objet.

Le labyrinthe donne le sens de l’équilibre, contrôle et coordonne les mouvements réflexes de la tête, des yeux, du cou et du tronc de même que les ajustements de notre posture. Il est à noter que le nerf auditif est formé par le nerf vestibulaire (équilibre), qui part labyrinthe postérieur et du nerf cochléaire (audition), qui part du labyrinthe antérieur.

Pourquoi a-t-on mal à l’oreille?

Il n’est pas rare que des douleurs surviennent au niveau des oreilles, tant chez les adultes que chez les plus jeunes. Souvent, celles-ci témoignent d’une infection comme l’otite externe (infection du conduit auditif externe) ou l’otite moyenne (infection de l’oreille moyenne). Cependant, d’autres pathologies peuvent en être l’origine.

Également, il peut s’agir de douleurs référées, dans ce cas, les douleurs ne proviennent pas d’un problème au niveau des oreilles mais de maladies qui  touchent ce territoire.  Si un grand nombre de situations peuvent entraîner les douleurs ressenties au niveau des oreilles, ces premières peuvent être d’origine traumatique, inflammatoire, tumorale, névralgique ou infectieuse.

Otite* externe

* Le terme otite sera utilisé afin de simplifier la description des différentes conditions en fonction de leur localisation.

L’otite externe est une infection, essentiellement bactérienne, touchant la peau du conduit auditif externe et parfois le pavillon, le tympan n’étant généralement pas concerné ou alors très peu. Faisant suite à une inflammation et n’étant pas directement due à un rhume ou une grippe, l’otite externe s’explique par la modification de la peau du conduit auditif externe par un élément extérieur.

C’est ainsi que l’utilisation intempestive de coton-tige et les traumatismes par grattage se retrouvent parmi les causes les plus fréquentes de l’otite externe étant donné que la sécrétion cérumineuse (cire d’oreille) en est retirée et la peau plus susceptible de faire l’objet d’une macération due à la présence d’eau.

Otite.8jpg

Fig.2 Otite du baigneur.

En effet, parmi les facteurs favorisant l’apparition de l’otite externe, on peut également citer la macération cutanée suite à des baignades (otite du baigneur) ou des bains successifs ou d’une durée importante ainsi que le climat chaud et humide (Figure 2).

Il faut d’ailleurs comprendre que cette humidité entraîne l’obstruction des canaux qui secrètent le cérumen et  une accumulation des bactéries à cet endroit. En outre, d’autres facteurs sont aussi à souligner comme l’exposition ou le contact avec des produits ou des médicaments allergènes.

Les symptômes de l’otite externe

Dans l’otite externe communément appelée l’otite du baigneur, une douleur apparaît assez rapidement, moins de 24 heures après que l’infection ait débutée. Son intensité augmente de façon progressive et elle est de plus en plus importante et vive au fil du temps, elle irradie généralement dans les structures voisines. Également, la douleur est exacerbée par le mouvement du pavillon auriculaire.

Otite.-2-0torrhé jpg

Fig.3 Otite externe avec écoulement (otorrhée).

Parmi les symptômes les plus courants, on peut noter un œdème de la peau du conduit auditif externe ainsi qu’un petit écoulement de l’oreille. Cependant, en l’absence du traitement ou dans le cas où celui-ci serait tardif, l’écoulement peut devenir épais, coloré et nauséabond (Figure 3).

Cet écoulement purulent peut obstruer  partiellement ou complètement le conduit auditif et conduire à une atteinte de l’audition. Si la diminution du niveau de l’audition ne survient que rarement, elle est souvent associée à l’obstruction complète du C.A.E. due à  la présence d’un œdème au niveau de celui-ci. En outre, il est aussi intéressant de noter qu’un patient souffrant d’otite externe ne présente pas de symptômes généraux comme la fièvre par exemple.

Prévention de l’otite du baigneur

La plus fréquente cause d’infection est la présence d’eau résiduelle dans le conduit auditif externe après la baignade, il faut donc assécher le C.A.E. en prenant soin de l’égoutter en penchant la tête sur le côté et en essuyant le pavillon avec une serviette douce sans aller trop loin.  Évitez l’usage du cure oreille qui risque d’enfoncer le cérumen tel un bouchon d’où l’infection.  Privilégiez l’utilisation de bouchons d’oreilles spécialement conçus pour empêcher l’eau de pénétrer dans le C.A.E.

L’otite externe est généralement bénigne, il s’agit d’une inflammation diffuse. Notons néanmoins qu’une forme de cette maladie est plus grave, l’otite externe maligne ou nécrosante qui touche principalement les patients atteints d’un déficit immunitaire, le processus infection peut envahir les structures avoisinantes dont les méninges (méningite) et le cerveau (encéphalite).

Otite moyenne

L’otite moyenne est une infection  ayant lieu au niveau de la muqueuse qui tapisse la cavité tympanique, région entre le tympan et l’oreille interne. C’est la trompe d’Eustache qui relie cette cavité tympanique à celle de la gorge et des fosses nasales, elle représente la voie d’accès directe.

Otite

Fig.4 Otite moyenne en rouge.

L’infection est généralement d’origine virale, dans 60% à 70% des cas, l’infection bactérienne vient s’y associée par le biais du nez et de la gorge et remontent vers l’oreille moyenne en empruntant la trompe d’Eustache.

C’est ce qui explique, d’ailleurs, le fait que l’otite moyenne fait souvent suite à un rhume banal ou à une pharyngite (Figure 4). Ceci explique également pourquoi les enfants souffrent d’avantage de l’otite moyenne que les adultes du au fait que ce passage est plus facile, que leur trompe d’Eustache est plus ouverte et que son orientation horizontale ne favorise pas l’écoulement normal des liquides vers la gorge.

Parmi les facteurs prédisposant à l’infection ou à l’origine de celle-ci, on peut citer les infections respiratoires,  les allergies ainsi que toutes les maladies conduisant à l’accumulation de mucus ou de cils vibratiles et/ou la présence de masse dans le nasopharynx qui peuvent révéler des problèmes de santé plus graves.

En outre, vivre dans certains environnements où les polluants sont présents constitue également un facteur de risque. Il peut s’agir notamment de poussières, de sciure de bois ou encore de fumée de cigarette ou autre. Toujours concernant l’environnement, les enfants en garderie sont plus susceptibles de souffrir d’otite car cette collectivité implique plus de contacts, donc une plus grande propagation des germes, ces lieux sont des incubateurs reconnus d’infections de toute nature.

Trois types d’otite moyenne

L’otite moyenne aigüe, l’otite moyenne séreuse et l’otite moyenne chronique. L’otite moyenne séreuse est une complication de l’otite moyenne aigüe, elle persiste plus de six semaines alors que l’aigüe dure moins de deux semaines.

Otite.-4jpg

Fig.5 Otite séreuse avec gonflement du tympan.

Également, l’otite moyenne séreuse s’accompagne  de la présence d’un liquide au niveau de l’oreille moyenne au-delà de trois mois sans qu’il y ait signe d’infection ou douleur. Dans le cas d’une otite aigüe qui survient plusieurs fois lors d’une saison, on parle alors d’une otite moyenne récurrente/chronique.  Chez le nourrisson, l’otite aigüe se manifeste par des pleurs, de l’irritation, de la fièvre et une perte d’appétit.  La présence de liquide derrière le tympan crée une différence de pression au niveau du tympan qui génère des douleurs (Figure 5).

Concernant les cas d’otite moyenne séreuse  et récurrente, parmi les causes les plus courantes figurent la rhinite allergique ou des allergies non ou mal traitées. On peut également citer le liquide infecté qui reste encore dans l’oreille après un épisode d’otite aigüe ou l’obstruction de la trompe d’Eustache par les glandes adénoïdes hypertrophiées (gonflées) lorsque celles-ci sont infectées.

Les symptômes de l’otite moyenne

Les enfants souffrant d’otite moyenne aigüe sont souvent irritables et ont de la difficulté à s’endormir. Cet inconfort se traduit également par des pleurs et un manque d’appétit. Parmi les symptômes les plus courants, on retrouve également de la fièvre, des douleurs à l’une ou aux deux oreilles, des pleurs et une tendance à se toucher les oreilles.

En outre, l’oreille en question peut présenter un écoulement et même une baisse d’audition.

L’irritabilité et les difficultés à s’endormir sont également présentes chez l’adulte ainsi que la fièvre et la baisse de l’audition de même qu’une sensation d’avoir les oreilles bouchées ou de ressentir des bourdonnements au niveau de celles-ci.

Comme chez les enfants, l’adulte peut ressentir une douleur aux oreilles qui peut être pulsatile et irradier jusque dans la tête. D’autres symptômes peuvent aussi être présents comme les vertiges et les étourdissements et même parfois une perte d’équilibre. Également, il est possible que le conduit de l’oreille présente un écoulement jaunâtre et nauséabond qui indique une perforation du tympan. Ce dernier symptôme est aussi présent quand l’infection est devenue chronique, comme c’est le cas d’une otite moyenne séreuse. Il est à noter que la perforation du tympan peut faire suite à l’obstruction de la trompe d’Eustache ou à la présence d’un objet dans l’oreille (C.A.E.) ayant causé une blessure ou encore à une infection aigüe. Également, d’autres facteurs peuvent entraîner la perforation du tympan comme de changements brutaux de la pression d’air (barotraumatisme à l’atterrissage d’un avion ou lors de plongée sous-marine) ou des agressions par une substance chimique.  Bien que l’allure semble dramatique, la rupture du tympan se guérit habituellement de façon spontanée.

L’otite interne

C’est habituellement une infection virale de l’oreille interne.  Puisque c’est le site de l’équilibration, les symptômes peuvent être : vertiges, bourdonnements et nausées comme dans la labyrinthite.

En résumé, l’otite moyenne est une des infections les plus fréquentes chez l’enfant et le nourrisson.  On estime qu’avant l’âge de 3 ans, 85% des enfants auront fait au moins une otite.

En général, l’otite moyenne ne nécessite pas l’administration d’antibiotiques car elle s’auto-guérit dans 80% des cas (point de vue partagé et cité par les spécialistes en ORL).  La nouvelle tendance est le ¨ wait and see attitude¨, les parents ont une prescription en main, on leur recommande  une observation attentive de quelques jours, très souvent ils n’ont pas à administrer le médicament.  Ceci prévient la formation d’une résistance du corps aux antibiotiques, voilà une nette amélioration de l’approche thérapeutique chez les otites.

Maintenant, observons la vision chiropratique en relation avec les otites. Partons du point de vue que notre organisme s’adapte bien à son environnement à condition que son système nerveux fonctionne à son meilleur, ce qui assure une excellente performance de son système immunitaire (système de défense). À sa naissance, le nouveau-né franchit une étape laborieuse principalement lorsqu’il y a eu des forces extérieurs appliquées sur son cou à la suite d’une épidurale, d’un arrêt du travail ou d’une mauvaise présentation, il peut en résulter de nombreuses interférences nerveuses qui diminueront ses capacités d’adaptation.  L’approche chiropratique vise la réduction de ces interférences nerveuses (subluxations vertébrales) et favorise le fonctionnement optimal du système immunitaire.  C’est là une des raisons qui font que les soins chiropratiques obtiennent du succès dans le soulagement des otites, car le chiropraticien vise en premier lieu la source du problème. De fait, il favorise le déclanchement et le plein fonctionnement des mécanismes d’autoguérison de l’organisme.

Problèmes de douleurs aux oreilles, pourquoi ne pas tenter la solution chiropratique, c’est naturel, non envahissant, écologique pour le corps et surtout efficace.

Mettez leur colonne entre bonnes mains, celles d’un chiropraticien.

Images Google

*Cliquez sur la figure pour agrandir l’image.

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Le Dr. Louis-Philippe Morin, Chiro à Québec avec 38 ans d’expériences, offre des soins chiropratiques la clinique chiropratique de Sillery, Ste-foy - Québec. Pour des questions ou un Rendez-vous, vous pouvez le contacter au 418-800-7955.
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Derniers articles de Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *