La chiropratique et les enfants
10 décembre 2014,
 0

Il n’est pas rare de lire que les soins chiropratiques s’adressent à un large éventail de public et qu’ils sont adaptés à tout le monde. Cependant, qu’ils s’adressent également aux nouveau-nés et aux jeunes enfants n’est pas toujours une évidence pour le public. Et pourtant, cette jeune frange de la population a bel et bien besoin de soins chiropratiques.

La naissance : le premier traumatisme important en sortant du cocon

Donner naissance à un enfant après l’avoir porté en son sein pendant environ  neuf mois avec des hauts et de bas n’est-il pas tout simplement extraordinaire? Néanmoins, c’est une épreuve physiologique extrême tant pour la mère que pour le nouveau-né.

En effet, l’accouchement est souvent traumatique pour le bébé car à ce moment, son crâne et ses vertèbres cervicales sont soumis à d’importantes forces afin de l’extraire, celles-ci pouvant provoquer à un grand nombre de déséquilibres comme des lésions articulaires et des interférences nerveuses qui, à leur tour, ont le potentiel d’influencer insidieusement et de manière négative la capacité  innée d’adaptation de son corps.

Par ailleurs, à titre préventif, un examen chiropratique et des ajustements au besoin peuvent éviter au nouveau-né d’avoir des problèmes de santé en lien avec le mauvais fonctionnement du système nerveux et à une perturbation de la capacité inhérente du corps à se guérir par lui-même et à s’adapter à son nouvel environnement.

Ainsi, les nouveau-nés ont réellement besoin de soins chiropratiques car ceux-ci vont les aider à jouir d’une croissance et d’un développement optimisés, pour qu’ils puissent mieux se développer.

Quelques conditions pour lesquelles les soins chiropratiques ont des résultats parfois surprenant 

Il convient de souligner que les techniques que le chiropraticien utilise pour les nouveau-nés ne sont pas les mêmes que celles utilisées chez les adultes. De ce fait, en assistant à un ajustement chez un nouveau-né, vous n’entendrez pas un bruit de cavitation articulaire, souvent son sommeil n’est même pas interrompu.

Pour les cas suivants, n’hésitez pas à contacter un chiropraticien qui s’intéresse aux soins des enfants:

  • Des instruments d’extraction hors voies génitales (forceps, ventouse…) ont été utilisés lors de l’accouchement;
  • Des déformations apparaissent au niveau du crâne de bébé;
  • Bébé présente des difficultés pour téter d’un côté défini ou a des difficultés de succion;
  • Bébé souffre d’un torticolis;
  • Bébé présente des coliques ou d’autres troubles digestifs;
  • Bébé pleure souvent sans qu’on puisse le calmer ou souffre de troubles du sommeil;
  • Bébé a des problèmes d’oreilles et de congestion nasale.

Des soins chiropratiques adaptés à l’évolution de votre enfant

À mesure que votre enfant grandit, il est confronté à d’autres problèmes liés avec les étapes de sa vie. Il peut subir de plusieurs traumatismes, dus notamment à des chutes, en apprenant à marcher, en allant au parc ou encore en jouant… Il est ainsi important que son rachis soit régulièrement vérifié par un chiropraticien.

Un peu plus tard, quand il est scolarisé, d’autres problèmes qui agressent sa colonne vertébrale comme le poids de son sac à dos qui tend à augmenter au fil des ans ou encore les traumatismes liés à la pratique de ses activités physiques, lesquels sont amplifiés par des postures inadéquates. Il convient donc également de faire vérifier son rachis par le chiropraticien.

Même s’il n’est  plus un nouveau-né ou un nourrisson, votre enfant va bénéficier des soins chiropratiques, que ce soit à titre préventif ou curatif. Plusieurs situations peuvent justifier la consultation du chiropraticien en ce qui concerne les enfants et les adolescents.

Quelques conditions pour lesquelles les soins chiropratiques ont des résultats parfois surprenants

  • Stress, angoisse, nervosité;
  • Hyperactivité, problèmes de concentration, déficit d’attention;
  • Constipation chronique;
  • Troubles du sommeil et difficultés à s’endormir;
  • Fatigue chronique;
  • Énurésie;
  • Chutes à répétition ou survenue d’un accident routier récent;
  • Troubles de la démarche, problèmes d’équilibre, usure anormale des chaussures;
  • Douleurs articulaires fréquentes au niveau du dos;
  • Début de scolioses;
  • Asthme, allergies;
  • Infections à répétitions;
  • Durant un traitement en orthodontie…

Il ne faut pas oublier que le chiropraticien est également un des professionnels de la santé les plus qualifiés pour vous faire part des bonnes habitudes pour avoir une vie saine ainsi que des exercices qui peuvent favoriser une meilleure fonction nerveuse et vertébrale.

Ces conseils et ces bonnes attitudes à adopter concernent également votre enfant et pas seulement les adultes. Pour optimiser son développement et sa croissance, ne faites pas de compromis sur les consultations régulières de votre enfant chez son chiropraticien.

La chiropratique, présente à chaque étape importante de la vie de votre enfant

S’il est préférable que le nouveau-né bénéficie d’un examen chiropratique après sa naissance et soit ajusté pour éviter qu’il ne soit confronté à des problèmes de santé dus au mauvais fonctionnement du système nerveux et à la perturbation de la capacité d’auto-guérison de son corps, la chiropratique est loin de s’y limiter en ce qui concerne votre enfant.

En effet, il est souhaitable de faire suivre votre enfant par le chiropraticien à chaque étape importante de sa vie et ce, au moins jusqu’à l’adolescence. On relèvera notamment les étapes suivantes :

  • Quand votre bébé commence à relever la tête en étant couché sur le ventre;
  • Quand votre bébé commence à se mettre à quatre-pattes;
  • Quand votre bébé a acquis la position assise sans avoir besoin d’être soutenu;
  • Quand votre bébé commence à acquérir le sens de l’équilibre et à se tenir debout;
  • Quand votre bébé a fait ses premiers pas;
  • Quand votre enfant commence à aller à l’école, moment où commencent généralement les mauvaises postures;
  • Quand votre enfant commence les sports.

Il n’est pas question de ralentir votre enfant dans ses ardeurs en ce qui concerne les activités physiques et sportives auxquelles il aimerait s’adonner. En effet, rien ne vaut un esprit sain dans un corps sain. Néanmoins, ces activités physiques et sportives peuvent soumettre sa colonne vertébrale à de légers traumatismes et l’inciter à adopter de mauvaises postures.

Cela peut également être le cas des activités que nous considérons moins demandant comme les activités artistiques dans le genre  peindre, ou encore  dessiner , la musique comme, le piano, le violon et le chant.  Ainsi, il convient toujours de le faire suivre par un chiropraticien et faire vérifier régulièrement sa colonne vertébrale par celui-ci afin d’éviter qu’il ne soit sujet à des déséquilibres vertébraux en lien avec de mauvaises habitudes posturales.

Des manipulations sans douleurs et sécuritaires

Comme nous avons déjà eu l’occasion de le noter auparavant, les techniques d’ajustement ne sont pas les mêmes que celles utilisées chez les adultes. Qu’il s’agisse d’un nouveau-né, d’un enfant ou d’un adolescent, les ajustements chiropratiques, que ce soit au niveau de sa colonne vertébrale ou de l’une de ses articulations, sont réalisés généralement du bout des doigts et sont légères, d’où une intervention sans douleurs et surtout sécuritaire.

Si vous êtes dans le doute, si vous avez encore des questions à ce sujet ou si vous souhaitez un quelconque éclaircissement en ce qui concerne un point particulier, n’hésitez pas à en parler avec un chiropraticien.

À titre d’information, si on ne peut pas parler de spécialisation en chiropratique pédiatrique, il existe cependant deux programmes d’études postdoctorales en chiropratique pédiatrique. En premier lieu, on notera un programme de certificat de 120 heures délivré par l’Association de Pédiatrie Chiropratique Internationale (ICPA) et l’Association Chiropratique Internationale (ICA).

En second lieu, il y a le programme de diplomate de 3 ans pour un total de 360 heures offert par l’Association Chiropratique Internationale (ICA).

A la fin de ce programme les candidats doivent rédiger un article scientifique et un article de vulgarisation. À la suite de leur réussite aux examens de fin d’année et la soumission de leurs articles, les candidats ont la possibilité de participer à l’examen de synthèse qui a lieu une fois par an aux États-Unis et s’étalant sur trois jours et obtient son titre de diplomate (DICCP).

Prévenir et prendre en charge un grand nombre de problèmes du système neuro-musculo-squelettique

Nous connaissons tous le proverbe qui dit « mieux vaut prévenir que guérir ». Cela signifie littéralement qu’il est préférable de prendre certaines précautions pour ne pas voir survenir des problèmes spécifiques.  En d’autres termes, pas nécessaire d’attendre l’apparition des symptômes avant de consulter.

C’est ainsi qu’il est préférable de faire profiter nos plus jeunes et nos adolescents de l’expérience et des compétences du chiropraticien afin de leur éviter les éventuels troubles du système neuro-musculo-squelettiques qui peuvent être à l’origine de d’autres maladies ou complications et de la perte de la capacité d’auto-guérison de leurs propres corps.

Par ailleurs, comme vous avez pu le constater, la chiropratique ne se limite  pas à la prévention car un chiropraticien est qualifié pour prendre en charge les problèmes du nourrisson, de l’enfant ou de l’adolescent qui ont des relations avec des dysfonctions  vertébrales ou encore des problèmes au niveau du système neuro-musculo-squelettique. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à en parler à votre chiropraticien.

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Le Dr. Louis-Philippe Morin, Chiro à Québec avec 38 ans d’expériences, offre des soins chiropratiques la clinique chiropratique de Sillery, Ste-foy - Québec. Pour des questions ou un Rendez-vous, vous pouvez le contacter au 418-800-7955.
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Derniers articles de Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *