Bursite
20 août 2014,
 0

On appelle bourse séreuse une cavité fermée de la forme d’un coussin, constituée de tissu conjonctif et contenant du liquide synovial. Grâce à la propriété lubrifiante de celui-ci, la bourse séreuse permet de faciliter le glissement des tendons et muscles auxquelles elle est rattachée ou encore de la peau sur une articulation ou un os. Il existe deux types de bourses séreuses : les superficielles (sous-cutanées) et les profondes.

Les bourses superficielles sont rattachées à la peau entre des reliefs osseux superficiels et celles-ci, par exemple au niveau du coude ou du genou tandis que les bourses profondes, circulaires, sont rattachées aux tendons et aux muscles pour permettre aux tendons de glisser sur les os en profondeur.

Il convient de noter que la bourse séreuse réduit la friction, l’échauffement ainsi que l’érosion dus aux mouvements des articulations en plus de lubrifier les structures voisines.

Bursite : quand la bourse séreuse souffre d’une inflammation

La bourse séreuse peut souffrir d’une inflammation, donnant lieu à la bursite qu’on appelle également hygroma (ex.¨genou d’eau¨). Il est à noter que la bursite n’est pas à confondre avec la tendinite ou encore l’arthrite. Généralement, une bursite est bénigne mais la mise au repos du membre concerné est un minimum nécessaire pour éviter qu’elle ne s’aggrave.

Bursite

*Fig.1 Bursite olécranienne,¨coude d’eau¨

Il existe plusieurs types de bursites mais l’épaule constitue l’articulation la plus souvent touchée, soit la bursite subracromiale ou la bursite subdeltoïdienne. On note également d’autres articulations de prédilection pour la bursite comme le coude (ex. bursite olécranienne) Figure1, la rotule (ex. bursite prépatellaire), la hanche (ex. bursite trochantérienne, bursite ischiatique), la cheville (ex. bursite rétro-achilléenne) ou encore la base du gros orteil.

On trouve des bursites aiguës qui sont habituellement de courte évolution et des bursites chroniques qui sont sporadiques et chaque épisode peut durer de quelques semaines à quelques mois. Ces dernières peuvent se compliquer de calcification dans les tissus adjacents.

Quels sont les symptômes à surveiller pour une bursite?

Bursite-épauledermatome-C5

*Fig.2 Dermatome de C-5.

En cas de bursite, on note généralement une douleur au niveau de la zone de l’articulation touchée, s’aggravant durant et après l’activité mais également par des mouvements inhabituels ou l’élongation des muscles de cette articulation. La douleur se situe au niveau du moignon de l’épaule avec irradiation vers le coude et jusqu’au pouce si elle devient sévère. Les bourses séreuses comme la coiffe des rotateurs et l’articulation glénohumérale originent du segment cervical C-5, les douleurs seront donc ressenties dans le dermatome C-5 (Figure 2).

Il existe également d’autres signes caractéristiques comme une inflammation, un gonflement extra-articulaire, des rougeurs et de la sensibilité ainsi que des difficultés, à exécuter certains mouvements.

Il faut comprendre qu’il y a un grand nombre de maladies qui se manifestent par des douleurs articulaires. Ainsi, il convient de consulter votre chiropraticien si vous constatez de telles douleurs afin que celui-ci puisse établir un diagnostic précis ainsi qu’un plan de traitement adapté à votre condition ou même vous référer à un autre professionnel de la santé si besoin est.

Qu’est-ce qui peut causer une bursite?

Différents facteurs sont susceptibles de provoquer ou de prédisposer à une bursite. On peut les regrouper en cinq causes principales :

  1. Un traumatisme ou une blessure qui résulte d’un impact direct et qui cause une contusion profonde avec inflammation et douleur vive. L’évolution est de courte durée avec une résorption quasi spontanée.
  2. Le surmenage peut produire des microtraumatismes résultant d’efforts répétitifs imposés à une articulation (ex lancer une balle) ou de compressions continues directement sur la bourse séreuse comme dans l’agenouillement. D’ailleurs, certaines bursites sont associées à des métiers ou sports spécifiques: le genou des poseurs de tapis, l’épaule du lanceur, le derrière (ischion) du tailleur.
  3. Les dysfonctions articulaires surtout vertébrales qui induisent des stress indus sur les muscles et les articulations provoquent des frictions exagérées sur les bourses séreuses et altèrent l’équilibre musculaire. Ces déséquilibres de geste ou de posture représentent des facteurs de risque non négligeables en ce qui concerne la bursite.
  4. Un trouble arthritique inflammatoire comme la polyarthrite rhumatoïde et la goutte sont associées à la bursite en raison de cristaux à base de calcium dans la bourse séreuse qui créent frictions, déchirures et inflammation.
  5. Une infection causée par des bactéries qui infectent les bourses peuvent produire une bursite septique à proximité de la surface de la peau.

Établissement d’un diagnostic pour la bursite

Les cas suivants justifient particulièrement la consultation d’un professionnel de la santé :

  • La douleur et/ou l’inflammation persistent depuis plus d’une semaine;
  • La douleur et/ou l’inflammation surgissent régulièrement;
  • La douleur est insoutenable.

Comme nous l’avons noté plus haut, une bursite est généralement bénigne et elle peut disparaître d’elle-même suite à la mise au repos du membre et de l’articulation concernée. Cela n’exclut toutefois pas la nécessité de faire établir un diagnostic par un professionnel de la santé particulièrement un chiropraticien. Si votre cas nécessite une intervention particulière, il vous réfèrera à un autre professionnel de la santé.

Traitement de la bursite

Des méthodes de traitement pour les cas les plus communs

Dans les cas les plus communs,la mise au repos de l’articulation ou du membre en question ainsi que la limitation des microtraumatismes sur la bourse séreuse peuvent suffire à réduire rapidement et progressivement l’inflammation. Également, l’application alternée d’une poche de glace et d’alcool à 60° ainsi que le port d’une attelle peuvent favoriser la réduction de l’inflammation et faciliter la guérison.

En chiropratique, on porte une attention particulière aux segments vertébraux associés à l’articulation impliquée. Les problèmes d’épaules seront vraisemblablement liés à des dysfonctions du cou alors que ceux des membres inférieurs auront à voir avec des corrections lombopelviennes surtout dans les cas de bursite chronique.

Dans le milieu médical, les professionnels de la santé administrent généralement de l’acide acétylsalicylique comme antalgique ou encore des anti-inflammatoires à leurs patients.

Des méthodes de traitement pour les cas plus graves

Il existe des cas coriaces où les traitements n’arrivent pas à éradiquer l’inflammation. Certains professionnels de la santé ont tendance à préconiser le recours à la ponction mais celle-ci n’améliore pas toujours la situation.

Dans les cas de bursite non infectieuse, il est courant de recourir à l’injection de corticoïdes.

Dans les cas de bursite septique, des antibiotiques sont utilisés.

En dernier recours, une bursitectomie (ablation de la bourse) peut être envisagée.

Comment prévenir la bursite?

Pour la bursite aiguë, évitez autant que possible les traumatismes directs, les exercices inhabituels forcés et la mauvaise préparation sportive.

Pour la bursite chronique, il faut minimiser les stress mécaniques sur les articulations afin de réduire les microtraumatismes et d’éviter les gestes répétitifs et les stations prolongées à genoux qui en sont les principaux déclencheurs.

Afin d’épargner les genoux, portez préventivement des genouillères de même que des supports siège-genou.

En ce qui a trait aux épaules chez les gens qui travaillent régulièrement les bras surélevés, il est souhaitable de baisser les surfaces de travail ou d’utiliser des plateformes d’élévation qui diminueront le soulèvement des bras.

Quant aux activités sportives, il revient à chacun d’en moduler l’intensité critique sans quoi le prix à payer sera très élevé…!

Gérer la prévention des récidives

À la suite d’une bursite, il n’est pas question de tirer un trait sur les exercices pour soi-disant préserver l’articulation. Bien au contraire, il est important de maintenir l’amplitude de mouvement de l’articulation en question pour qu’elle ne soit pas ankylosée et que l’atrophie n’affecte pas les muscles grâce à un programme de réadaptation.

À cet effet, le chiropraticien, en plus de corriger les problèmes mécaniques, vous fournira un plan d’exercice établi en fonction de l’articulation concernée afin de conserver votre mobilité et votre force musculaire. De plus, il vous prodiguera toutes les recommandations et tous les conseils nécessaires pour vous permettre de reprendre une vie normale sans craindre une récidive.

De même, si vous êtes un sportif, professionnel ou non, il est possible de reprendre le sport après avoir souffert de bursite. Néanmoins, cette reprise doit se faire avec l’accompagnement d’un professionnel de la santé, notamment un chiropraticien, qui est apte à identifier et à corriger les facteurs qui ont déclenché votre problème et à vous aider à prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les récidives.

Si vous n’avez pas encore souffert de bursite et surtout si vous pratiquez des activités professionnelles ou sportives qui peuvent vous exposer à une pathologie des bourses séreuses, soyez prudent car il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Ainsi, il est indiqué de porter une protection articulaire en matériel viscoélastique pour protéger vos articulations à risque si vous êtes dans ce cas. C’est le cas notamment des coudières ou des genouillères si le sport ou le métier que vous pratiquez vous expose à ce risque.

En effet, toute activité entraînant des frictions à répétition sur une articulation expose la bourse séreuse à une bursite ainsi que toute autre pathologie qui peut la toucher. Même si chacun de nous peut être victime un jour d’un choc au niveau des saillies osseuses, il existe des activités professionnelles ou sportives qui sont plus à risque. On peut notamment citer les artisans dont la profession implique de travailler à genoux, les carreleurs, les judokas, les joueurs de rugby, de hockey sur glace ou de football américain.

*Cliquez sur la figure pour agrandir l’image.

Images Google

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Le Dr. Louis-Philippe Morin, Chiro à Québec avec 38 ans d’expériences, offre des soins chiropratiques la clinique chiropratique de Sillery, Ste-foy - Québec. Pour des questions ou un Rendez-vous, vous pouvez le contacter au 418-800-7955.
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Derniers articles de Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *