27 septembre 2013,
 0

Déjà, c’est le temps des multiples travaux tels : ranger le matériel de patio, les balançoires et le BBQ, couper les fleurs, tailler les arbustes, etc.  À ceux-ci s’ajoutent la fermeture de la piscine, la sortie des tubulures et des toiles de garages et de corridors d’entrées.

Tous ces travaux nécessitent des déplacements d’objets lourds auxquels ceux qui œuvrent derrière un bureau ou devant un ordinateur sont plus ou moins bien  préparés.

Afin d’éviter les blessures, il est fortement recommandé de se réchauffer un tant soit peu en effectuant de la marche forcée ou des sauts  sur place pendant quelques minutes afin d’élever votre rythme cardiaque  et votre circulation sanguine dans les muscles.

Des principes fondamentaux à respecter 

Muscles grands dorsaux

Muscles grands dorsaux et fessiers.

 Nos muscles du bas du dos (grands dorsaux) et ceux des extrémités sont puissants,nos grands dorsaux nous tiennent en position debout sans  trop d’effort ou de fatigue, mais lorsque nous effectuons une flexion  vers l’avant leur levier d’ancrage s’inverse et ils deviennent vulnérables aux blessures contrairement aux muscles des cuisses et des bras qui eux possèdent des leviers courts et puissants. À titre d’exemple, assoyez-vous à une table, fléchissez l’avant-bras à 90 degrés et demandez à quelqu’un de tenter de l’allonger… très forts, ces muscles, puis, allongez complètement le bras sur la table et tentez de fléchir votre bras… très faibles, n’est-ce pas? Pourtant, ce sont les mêmes muscles mais leur levier a changé et ils deviennent mécaniquement désavantagés, trop d’insistance peut provoquer des déchirures au niveau de leur zone d’insertion tendineuse que l’on va nommer entorse.

Muscles grand dorsal-flexioa

Flexions du tronc.

Un phénomène analogue survient lorsque l’on demande à nos grands dorsaux de nous relever avec un poids dans les mains, il s’agit d’un très grand stress mécanique qui peut fréquemment engendrer des blessures au bas du dos (image en bas à gauche)

 

 

 

La règle d’or, lorsque vous soulevez un poids, gardez le dos droit et le poids le plus près du corps possible puis, utilisez vos muscles des cuisses, des jambes et des bras pour effectuer le travail (image de droite)

Soulevage d'objets

A droite,bonne position.

 

Autres précautions:

  • Prendre le temps de bien se positionner.
  • Éviter les torsions du tronc.
  • Demander de l’aide pour déplacer les objets lourds.
  • Les déplacer sur de courtes distances et effectuer de fréquents arrêts.
  • Utiliser des courroies ou un diable pour déplacer les objets lourds.

Encore une fois, les pauses seront les bienvenues afin d’économiser votre énergie et de donner à votre corps des périodes de récupération.

En résumé, il faut maintenir le poids à soulever le plus près possible du corps et se servir des jambes et des bras pour les soulever  en tenant le dos le plus droit possible.

Une vérification biomécanique de votre colonne vertébrale et de votre bassin est toujours de mise même si vous n’éprouvez pas de malaise, c’est ça la prévention en chiropratique.

 

Images google

 

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Le Dr. Louis-Philippe Morin, Chiro à Québec avec 38 ans d’expériences, offre des soins chiropratiques la clinique chiropratique de Sillery, Ste-foy - Québec. Pour des questions ou un Rendez-vous, vous pouvez le contacter au 418-800-7955.
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien
Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien

Derniers articles de Dr Louis-Philippe Morin, Chiropraticien (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *